Autoportrait – Juin 2015

Voici mon second projet a atteindre sa jolie moitié de parcours : déjà 6 mois que je vous propose une série d’autoportraits une fois par mois. J’avoue prendre toujours autant de plaisir à les réaliser et, même s’il m’arrive d’avoir peur de la page blanche, j’en retire de belles expériences de mise en scène en me mettant à la place de mes modèles.

Autoportrait – Juin 2015


Pour ce mois-ci, j’ai été piocher l’inspiration dans l’un de mes tableaux Pinterest pour un maquillage des plus exotiques et sauvage. L’idée trottait dans ma tête depuis un moment et j’ai profité d’une petite commande de maquillage avec Marielle pour enclencher cette série d’autoportrait. Un masque rouge (pierre philosophale) et vert (kraken) décoré d’eyeliner sur le visage, ne restait plus qu’à mettre un peu de mascara et de brillant à lèvres et le tour était joué. Pour la coiffure, j’ai commencé par une tresse pour rappeler l’esprit indien avant de lâcher mes cheveux pour plus de sauvagerie.
Une fois prête, je me suis installée comme à mon habitude dans mon salon et j’ai laissé parler mon instinct –ce qui était de circonstance– ! Au moment de sélectionner mes clichés, l’un d’entre eux a retenu mon attention pour l’expression déterminée et guerrière que je voulais faire ressortir. Sans hésitation -ou presque- il sera mon autoportrait du mois.

Autoportrait - Juin 2015 - Caroline Lemaire

Mais, au milieu de ma série de clichés, il y a d’autres portraits qui ont retenus mon attention et que je partage avec vous avec plaisir.

One comment on “Autoportrait – Juin 2015

  1. Elle est juste PARFAITE celle que tu as choisi en couverture.
    Le maquillage, la lumière, la pose, l’intensité du regard, le cadrage, la couleur du fond qui rappelle le maquillage sur les yeux. Une superbe série !
    Tu es en plus très photogénique, ce qui ne gâche rien ^^

    Pour t’ouvrir d’autres champs d’expérimentation, mon conseil : va en extérieur. La même série en forêt, ça doit être top aussi 😉

Vous avez aimé ? Dites le moi en m'écrivant quelques mots :